Durant les mois précédant la course j'ai cherché des récits de traileurs et à vrai dire j'en ai trouvé très peu, alors je vais essayer de vous faire vivre la course de l'intérieur !
C'est l'histoire de 3 amateurs de Trail engagés sur le X-TRAIL de Courchevel, course de montagne de 54km et 4400D+
je suis parti samedi 1er août de Belfort accompagné de Valentin Violet et Michel Pascoa, tous 2 licenciés au BelforTrail, via la Suisse direction Courchevel 1850, lieu de notre hébergement aux Monts Charvins, chalet situé à 8km du départ.
Sur place, en haut de l'aire de départ de l'épreuve se trouve les pistes Olympiques de saut à ski, on ne s'attarde pas trop car c'est de la soupe qui tombe, il pleuvera jusqu'a minuit avec 8° au thermomètre, pour info, on récupère nos dossards et on se casse !!!!
Retour à l'hôtel vers 16h pour préparer les sacs, j'opte pour les chaussures Hoka Rapa Nui pour le confort, des manchons, mon short S-Lab, en haut un tee shirt, des manchettes et un bandeau pour les oreilles, Sac S-Lab équipé de 2 tétines de 500ml + la poche de 1 litre en sécurité, et le plus important est de s'équiper de batons, c'est la première fois que je les utilise mais ils seront "obligatoires) pour mes vertebres, d'ailleurs je me colle un patch chauffant préventif, puis sieste, douche, diner et dodo pour rêver aux marmottes !
Réveil à 2h45. le ciel est dégagé, il fait 13° conforme à ce qu'avait prédit la météo, c'est cool, on est prêt, mon dos est ok, le rituel peut commencer, boire de l'eau, Gatosport, petit tour aux toilettes avant de se déguiser en coureur, c'est parti pour rallier l'aire de départ qui est à environ 12' de l'hôtel, voilà on y est, on attache les sacs, place les batons et on se place dans le sas au milieu du paquet de 261...
4h, départ entre les flambeaux pour la montée du rocher de la Loze, au bout de 50m nous devons marcher, 139ème position sous l'arche et 48ème au 8ème km (R1)en 1h29(col de la Loze), je ne dépasse pas les 150 pulsations, ce premier col se passe bien, sur des chemins forrestier dénués de passages techniques, par contre la descente suivante est plus sournoise, multitudes d'épingles à fort dénivelés qui demande vigilance et attention pour remonter sur un chemin pas très cool qui nous mène au col de la Saulire 2680m (R2)km16, 31ème en 2h43, je gagne des places,  je pense bien gérer mon truc mais sur les 2 cols suivant km25 (Chanrouge et Rateau) je ressent mes premiers coup de mou qui passent bien mieux avec le décor des montagnes, nous croisons les vaches et les marmottes qui y vont de leurs petits cris. Descente technique sur La petite Val, 20ème au R3 (km30) en 4h57, encore 24km à faire !
je commence à ressentir une crampe à l'ischio gauche et les premiers signes d'échauffement des doigts de pied, il me faudra me déchausser et resserer avant d'attaquer la crête de la dent du Villard, c'est ensuite le meoment de basculer au Lac de la Rosière (R4) km47, 19ème en 7h37, dans la descente il faudra qu'un coureur me double pour m'obliger à quitter mon rythme de sénateur, la fin de parcours est difficile, je lutte pour ne pas marcher mais après 8h10 de course je franchis enfin la ligne en 20ème position.
Content d'avoir franchi un cap, celui d'avoir couru 54km, monté 4400D+, couru plus de 8 heures pour la première fois...
205 coureurs seront classés, la température à l'arrivée est de 20° et le temps est splendide.
Michel Pascoa se classe 94ème en 10h40 et Valentin Violet arrivé hors délai prendra le sentiers de substitution pour se classer 183ème (46km pour 3600D+). 2 autres amis étaient sur la course, Denis crétin 106ème en 10h57, J-C Galland 182ème en 14h39.

IMG_0685